Si ce message ne s'affiche pas correctement, visualisez-le grâce à ce lien.

valdemarne avril 2020
La lettre des entraîneurs du Val-de-Marne

La crise sanitaire que nous vivons actuellement, met en exergue quelques fois nos forces, mais souvent nos faiblesses, nos fragilités et nos besoins fondamentaux.
Sans qu’il soit question ici d’en faire un inventaire exhaustif, sur les thématiques que nous nous efforçons de porter, il se trouve que rarement la nécessité d’une activité physique régulière n’aura été projetée sur le devant de la scène avec autant d’acuité.
L’être humain a besoin de mouvements pour être en bonne santé physique, psychique et sociale. La dimension sociale justement, est le deuxième enseignement qu’il est possible d’extraire de cette expérience de confinement. L’être humain est un être social, il a besoin de contacts, de liens avec les autres pour exister. Pourrait-on en déduire qu’il y aurait un double intérêt à pratiquer
une activité physique à plusieurs ? Cette question me renvoie inexorablement à une expérience menée en 2006 à l’université de Princeton aux Etats Unis. Dès cette époque, on connaissait les effets positifs de l’activité physique sur le cerveau, et plus précisément sur la construction de nouveaux neurones. Mais il s’agissait de voir ici, quel pouvait être l’effet de cette activité physique si elle était pratiquée en groupe. Cette expérience conduite avec des souris, a mis en évidence que dans de telles conditions, l’effet de neurogénèse était amplifié. Chacun en tirera les conclusions qu’il voudra tout en étant conscient que les extrapolations sont parfois hasardeuses. Pour notre part, nous nous contenterons de souligner que de fait, l’activité physique est aussi une activité sociale. 

Thierry MAQUET

Guide d’activité physique à la maison pour lutter contre les effets du confinement

Pour réduire la propagation du virus covid-19 dont la létalité est estimée 10 fois supérieure à celle de la grippe saisonnière, le gouvernement a opté pour le confinement. Il n’est plus à prouver que cette solution sauve des vies. En effet, sans ce confinement, il est estimé que 50 à 70% de la population aurait été infecté, emportant 2% des cas soit 700.000 personnes !
Cependant, le confinement a aussi des effets délétères sur la santé physique et mentale sur lesquels il est possible d’agir... Pour cela, nous proposons ci-dessous, à tous, trois séances types évolutives comprenant chacune un échauffement cardiovasculaire et pulmonaire, une partie renforcement musculaire, une partie cardio-training et une partie étirements...

Lire la suite

Préparation physique: une méthode novatrice basée sur la notion de chaînes musculaires

Dans le domaine de la préparation physique, la recherche d’un équilibre subtil entre l’amélioration de la performance et le respect de l’intégrité physique de l’athlète est une quête permanente. A la confluence des techniques sportives d’une part et des données médicales et paramédicales d’autre part, les propositions de Kévin Herry apparaissent à la fois originales et novatrices. Nous lui avons demandé de nous éclairer sur la méthode BUSQUET et sur sa conception de la préparation physique.

Lire la suite

Quels sont les mécanismes sous-jacents au mouvement ?

Les portes d’entrée pour appréhender le mouvement sont multiples. Que ce soit via l’activité support à travers les informations sensorielles, ou via les méthodes académiques d’apprentissage, le but est le même : optimiser la maîtrise gestuelle. Aucune voix ne doit être exclue ou considérée comme supérieure à une autre. Par contre, le processus de personnalisation doit amener à considérer toutes les possibilités de progression possible. Ainsi, le développement moteur « primaire » peut être une nouvelle porte d’entrée à ce processus de personnalisation et in fine, de progression...

Lire la suite


Consulter les archives  -   Contact



facebook       twitter       instagram

Conseil départemental du Val-de-Marne
Hôtel du Département - 94054 Créteil Cedex
Tél : 39 94