Si ce message ne s'affiche pas correctement, visualisez-le grâce à ce lien.

PUBLICATION | Le Service Civique s’étend chez les jeunes non diplômés du supérieur
   
Communiqué
INJEP analyses & synthèses n°7
Le Service Civique s’étend chez les jeunes non diplômés du supérieur
 

Le dispositif de volontariat mis en place en 2010 se développe en touchant de plus en plus les bacheliers et les demandeurs d’emploi. Les titulaires du baccalauréat représentent aujourd’hui 40 % des effectifs globaux des volontaires en Service Civique. 

Sept ans après son lancement, le Service Civique évolue en faveur des bacheliers et des demandeurs d’emploi, révèle une étude publiée dans le bulletin de l’INJEP, INJEP analyses & synthèses. Après une première phase d’augmentation, la part des diplômés du supérieur a diminué de 7 points depuis 2014 pour atteindre 35 % des volontaires en 2016. Près de la moitié d’entre eux sont encore étudiants. Dans le même temps, la participation des titulaires du baccalauréat se renforce, avec une hausse de 6 points entre 2014 et 2016. Ceux-ci contribuent par ailleurs à la croissance globale des effectifs à hauteur de 43 %, jusqu’à représenter 40 % des effectifs complets de volontaires en 2016. À ce niveau de diplôme, les volontaires sont plus fréquemment demandeurs d’emploi ou inactifs qu’élèves ou étudiants.

La hausse du nombre des volontaires non diplômés du supérieur touche également les jeunes détenteurs d’un diplôme inférieur au baccalauréat, mais elle reste faible, avec 1,5 point de plus qu’en 2014. Cette augmentation est portée par les CAP-BEP, dont la proportion en Service Civique reste faible par rapport au reste de la population des jeunes Français. Ainsi plus de 80 % des volontaires qui ont un diplôme inférieur au bac sont inactifs ou en recherche d’emploi.

De 2010 à 2016, près de 182 000 jeunes se sont engagés dans une mission de Service Civique. Plus de la moitié des missions relèvent des domaines de la solidarité ou de l’éducation pour tous. Par ailleurs, des fortes disparités régionales perdurent. Elles sont liées à  la part des jeunes dans la population, à leur taux de chômage, mais aussi au développement du Service Civique à l’échelle locale. 

 
Consulter/Télécharger
image

Consulter / Télécharger

CONTACT PRESSE

Roch Sonnet 
01 70 98 94 40
roch.sonnet@jeunesse-sports.gouv.fr