Si ce message ne s'affiche pas correctement, visualisez-le grâce à ce lien.

PUBLICATION | Les secteurs multi-collèges, un outil efficace pour renforcer la mixité scolaire
   
Communiqué
INJEP analyses & synthèses n°49
Les secteurs multi-collèges, un outil efficace pour renforcer la mixité scolaire
 

Le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse de l’INJEP a soutenu et suivi la réalisation d’une évaluation pour mesurer l’impact des secteurs multi-collèges sur la mixité sociale des collèges parisiens. Le dispositif est jugé efficace, même s’il peine à réduire les écarts lorsque les différences entre groupes sociaux sont trop fortes.


Que faire pour réduire la ségrégation sociale entre les collèges de Paris ? La Ville et l’Académie de Paris expérimentent depuis la rentrée 2017 une méthode nouvelle pour affecter les élèves aux collèges publics : les secteurs multi-collèges.

Ce dispositif consiste à mettre en place des secteurs communs à plusieurs collèges pour diversifier leur recrutement social. Au mois de janvier 2017, le Conseil de Paris a ainsi voté la création de trois secteurs bi-collèges. Chaque année, près d’un millier d’élèves sont affectés dans ces collèges selon deux modalités distinctes : soit en scolarisant deux niveaux sur quatre alternativement dans chaque collège (la montée alternée), soit en affectant les élèves dans les deux collèges du secteur de manière à y obtenir une mixité sociale équivalente (le choix scolaire régulé).


Au travers du programme La France s’engage, l’INJEP a financé l’évaluation de ce dispositif par Julien Grenet, directeur de recherche au CNRS, professeur associé à l’École d’économie de Paris et directeur adjoint de l’Institut des politiques publiques (PSE/GENES) et Youssef Souidi, doctorant à l’EHESS et à l’École d’économie de Paris.


Ce numéro d’INJEP analyses & synthèses restitue les principaux résultats de ce travail : il en résulte que deux des trois secteurs bi-collèges de la capitale ont atteint leur objectif de mixité sociale trois ans plus tard. Néanmoins, dans le troisième secteur, les progrès ont été plus lents à se concrétiser et restent modestes.


Au-delà du cas parisien, les secteurs multi-collèges constituent une piste prometteuse pour favoriser la mixité scolaire lorsque le tissu urbain est suffisamment diversifié pour permettre un brassage social des élèves.

image

Consulter la publication

CONTACT PRESSE

Roch Sonnet
06 03 27 92 15
roch.sonnet@jeunesse-sports.gouv.fr