Si ce message ne s'affiche pas correctement, visualisez-le grâce à ce lien.

PUBLICATION | La fabrique du besoin éducatif particulier
   
Communiqué
Agora débats/jeunesses n°87
La fabrique du besoin éducatif particulier
 

Dans un dossier coordonné par Maïtena Armagnague et Serge Ebersold, le dernier numéro de la revue Agora débats/jeunesses se penche sur l'institutionnalisation de la notion d'« élève à besoins éducatifs particuliers ». Entre redéfinition du rôle de l'élève et de l'enseignant à l'heure d'une généralisation des dispositifs de soutien aux élèves à risque d'échec scolaire et exploration des nouveaux principes de l'école inclusive, ce dossier invite également à comprendre leurs mécanismes de mise en œuvre et leurs effets sur la communauté scolaire. 

À partir de la seconde moitié des années 1990, la plupart des pays de l’organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) demandent à leurs systèmes éducatifs de soutenir les élèves dans leur trajectoire scolaire en prenant en considération leurs besoins éducatifs, indépendamment de leurs caractéristiques scolaires ou sociales. Le nombre d’élèves à besoins éducatifs particuliers s’en est trouvé augmenté dans beaucoup de pays européens. La France n’échappe pas à ce mouvement.

Mais que recouvre précisément la notion d’élève à besoins éducatifs particuliers ? Elève en situation de handicap ? Elève « inadapté » à l’institution scolaire ? Et comment se déterminent les conditions d’éligibilité à ces besoins éducatifs dits particuliers qui associent acteurs éducatifs et médicaux-sociaux ? Par ailleurs, les besoins éducatifs particuliers sont-ils déterminés par les élèves ou par l’école qui se réinvente en même temps que sa fonction sociale à l’heure où les pouvoirs publics l’enjoignent à se montrer plus inclusive ?

Des fondamentaux réinterrogés 

L’école est interrogée dans ses fondamentaux et son organisation s’en trouve bouleversée. Sommés d’innover au plan pédagogique les professeurs des écoles sont aussi contraints à expérimenter une coopération avec les auxiliaires de vie scolaires (AVS) et les accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH), dans des conditions parfois complexes et sans que les efforts de qualification de ces professionnels n’aient été pleinement fournis.

En consacrant son dossier à cette question, la revue Agora débats/jeunesses ne se contente pas de relever les limites qui entourent la notion d’élève à besoins éducatifs particuliers ainsi que leur scolarisation, elle explore les enjeux éducatifs et sociaux d’une école en profonde mutation. Celle-là même qui voit, dans un contexte d’individualisation de l’instruction, l’accès massif à l’enseignement supérieur d’élèves qui auparavant n’y accédaient pas.

Ce dossier invite ainsi à comprendre la redéfinition du rôle de l’élève et de l’enseignant liée à des politiques éducatives promouvant l’efficacité du l’institution scolaire. Il porte par ailleurs le regard sur le rôle joué par la généralisation de dispositifs de soutien ciblant les élèves à risque d’échec scolaire. Il s’intéresse enfin aux conventions développées par les acteurs de l’école pour mettre en sens et en scène les principes revendiqués par l’école inclusive tels que la différenciation pédagogique ou les pratiques collaboratives. 

image

Consulter la publication

CONTACT PRESSE

Roch Sonnet 
06 03 27 92 15
roch.sonnet@jeunesse-sports.gouv.fr