Si ce message ne s'affiche pas correctement, visualisez-le grâce à ce lien.

PUBLICATION | Pratiques sportives : une hausse portée par les femmes et les seniors
   
Communiqué
INJEP analyses & synthèses n°15
Pratiques sportives : une hausse portée par les femmes et les seniors
 

Les femmes et les seniors pratiquent davantage de sport qu’en 2009. Si les jeunes hommes restent les principaux adeptes du sport, le taux de pratique des hommes demeure stable, la hausse est principalement imputable aux femmes et aux seniors. Le genre, demeure néanmoins, au même titre que l’âge ou la catégorie sociale, un frein important aux pratiques sportives.

Une analyse de l’enquête « Statistiques sur les ressources et les conditions de vie » (SRCV) de l’INSEE par l’INJEP montre que la hausse des pratiques sportives est tirée par les femmes et les seniors. C’est en substance ce que révèle le dernier bulletin INJEP analyse & synthèses daté de juillet.

La France compte en effet 2,7 millions de pratiquants de plus en 2015 qu’en 2009. Alors que les taux de pratique des jeunes ont peu évolué entre 2009 et 2015, ils ont nettement progressé pour les seniors. Par exemple, parmi les 70-74 ans, quatre individus sur 10 déclarent pratiquer une activité sportive en 2015 contre environ trois sur 10 six ans plus tôt. A cette hausse s’ajoute une augmentation de l’effectif des enfants du baby-boom, les plus de 60 ans. Ces deux effets combinés expliquent, selon l’auteure, Fanny Simões, chargée d’études à l’INJEP, la hausse du nombre de pratiquants de cette classe d’âge.

Même si les hommes restent plus nombreux à faire du sport que les femmes en 2015, l’analyse des écarts de pratiques entre 2009 et 2015 démontre que les pratiques sportives se féminisent. Celles-ci ont bondi de 5 points en faveur des femmes durant ce laps de temps tandis que celles des hommes sont restées stables.

Les jeunes hommes demeurent la population qui fait le plus de sports puisque 63% d’entre eux pratiquent au moins une activité sportive en 2015 contre 50% des femmes de la même catégorie d’âge (16 -24 ans). En revanche, au-delà de 55 ans et jusqu’à 74 ans, les femmes pratiquent plus souvent une activité sportive que les hommes.

Pour les femmes, avoir un ou des enfants à charge est un facteur qui réduit leur pratique sportive, probablement en raison d’une réduction de leur temps libre disponible. 

Le genre, l’âge, l’origine sociale et le niveau de qualification constituent des variables déterminantes qu’il est essentiel de prendre en compte pour l’ensemble des acteurs publics désireux de développer les pratiques sportives des Français.

image

Voir la publication