Si ce message ne s'affiche pas correctement, visualisez-le grâce à ce lien.

PUBLICATION | INJEP analyses & synthèses n°49 et n°50
   
Communiqué
INJEP analyses & synthèses n°49 et 50
Crise sanitaire, mixité scolaire : une rentrée sous le signe des inégalités entre jeunes
 

Les inégalités entre jeunes sont les traits saillants des deux dernières études publiées par l'INJEP dans la collection INJEP analyses & synthèses. Si l'une tient dans une évaluation d'un dispositif visant à renforcer la mixité sociale dans les collèges, l'autre dresse le constat d'un accroissement des inégalités entre jeunes en raison de la crise sanitaire. 
 

En cette rentrée scolaire, l'INJEP restitue dans sa collection INJEP analyses & synthèses deux études riches qui contribuent à éclairer le débat et les politiques publiques en direction des jeunes. Le 49e numéro s’intéresse à la réduction de la ségrégation sociale dans les collèges et le 50e aux effets de la crise sanitaire sur les conditions d'existence des 18-24 ans.

Renforcer la mixité scolaire dans les collèges

La première étude est une évaluation mesurant l’impact des secteurs multi-collèges sur la mixité sociale des collèges parisiens. Un dispositif jugé efficace, même s’il peine à réduire les écarts lorsque les différences entre groupes sociaux sont trop fortes. Cette évaluation a été réalisée, avec le soutien et le suivi de l'INJEP, par Julien Grenet, directeur de recherche au CNRS, professeur associé à l’École d’économie de Paris et directeur adjoint de l’Institut des politiques publiques (PSE/GENES) et Youssef Souidi, doctorant à l’EHESS et à l’École d’économie de Paris.

Comment le Covid aggrave les inégalités

La seconde étude est issue de l’enquête ÉPICOV, menée par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) et la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) depuis le début de la crise sanitaire. Cette enquête porte sur 135000 personnes représentatives de la population âgées de 15 ans ou plus en 2020 et vise à mesurer les liens entre les conditions de vie et l’exposition au virus.

Dans la perspective de comprendre les effets de la crise sanitaire sur les parcours de vie des jeunes, les auteurs ont mené par ailleurs, pour le compte de l'INJEP, 48 entretiens auprès de jeunes femmes et hommes d'horizons sociaux divers. L'exploitation de l'enquête ÉPICOV, ainsi que son prolongement qualitatif, révèlent l'hétérogénéité des conditions de vie de la jeunesse et démontre comment la crise sanitaire a exacerbé les inégalités au sein d'une même classe d'âge.


 

image

Consulter la publication

image

Consulter la publication

CONTACT PRESSE

Roch Sonnet
06 03 27 92 15
roch.sonnet@jeunesse-sports.gouv.fr